Chaque chose en son temps

Ces derniers temps j’ai eu 1001 idées, projets par lesquels j’étais obsédée pendant une semaine jusqu’à ce qu’une nouvelle idée vienne prendre toute la place pendant une semaine et ainsi de suite. Gardant le traumatisme de tous ces projets que je n’ai pas réalisé étant plus jeune par flemme et par doute, j’ai voulu me lancer dans tous ces projets à la fois.Sauf que je ne sais pas faire plusieurs choses à la fois. D’un autre coté je me lasse très vite. J’ai donc commencé un truc, puis voulu entamé le suivant sans finir le premier, etc, tout ça dans l’euphorie des premiers jours. Ces jours où le doute n’existe pas. Mais à vouloir faire trop de choses sans les finir, on finit par ne plus s’y retrouver et douter de tout. Les journées ne font que 24h, je passe 8h-8h30 au boulot, 8h-9h à dormir, il me reste donc 7 ou 8h pour tout le reste (se préparer, manger, les taches ménagères et enfin les loisirs !). ça pourrait passer si j’étais organisée, si je ne passais pas mon temps à rêvasser et à procrastiner, et si je me concentrais sur une seule chose à la fois, mais ça serait trop facile hein…ahem… (et encore j’ai pas d’enfant à m’occuper !!)

Et puis il y a toujours ces fichus doutes qui reviennent à la surface, les comparaisons avec les autres… alors je passe un peu moins de temps sur les réseaux sociaux, je ne lis plus trop les blogs. Je veux avancer à mon rythme sans me mettre la pression et tant pis si “tout le monde fait ça” et si j’ai un train de retard.
Et puis il y a la vie aussi, la vraie, le quotidien, que j’ai laissé de coté. J’ai arrêté la couture, la cuisine, de mettre le nez dehors, de m’activer un peu. J’arrive donc au cours de surf le dimanche sans aucune énergie et forcément les progrès se font attendre.
Je suis donc coincée au point de départ, mais pas décidée à abandonner ! Je vais juste prendre un peu plus mon temps pour clarifier chaque projet, prioriser, définir ceux qui restent, ceux qui passent à la trappe ou en stand-by. Et surtout prendre d’abord le temps pour moi, ne pas oublier de profiter des petites choses, des petits bonheurs accessibles.

D’autant plus que mon mois de juin est assez rempli, puisque je suis de mariage ce week-end (ma robe est canon mais j’ai du faire 1001 boutiques pour trouver une veste et j’ai fini par me rabattre sur un gilet basique blanc ><’), ensuite viendra le tour du Hellfest (où je suis bénévole dès le mercredi), puis mon frère va rentrer un peu en France nous voir (youpiiiiiiiiiii). Il va aussi falloir que je commence très sérieusement à m’occuper du programme et des hébergements pour notre voyage fin août. Donc je ne crois pas que ça soit le bon moment pour me lancer dans d’autres projets aussi chronophages qu’un nouveau blog, qu’une chaine YT ou qu’une boutique Etsy. En attendant je note toutes mes idées dans mon petit carnet pour ne rien n’oublier le moment venu.

Néanmoins j’aimerais réussir à lancer ce mois-ci La Bloguerie, mon petit projet qui j’espère me conduira doucement au freelance. Je ferai sûrement un article là-dessus mais pouvez déjà suivre le projet sur Twitter, Facebook et vous inscrire à la newsletter pour etre au courant du lancement.

Et vous, vous êtes plutôt du genre un projet à la fois où tout en même temps ? vous faites comment pour vous organiser et canaliser votre énergie ?

Quelques petites lectures supplémentaires :
– l’article de Natacha Birds sur les fabuleux pouvoir de la psychologie positive
– le défi minimaliste de Mlle K. avec plein de bonnes choses à mettre en pratique pour mettre de l’ordre dans son esprit

2 Comments on “Chaque chose en son temps”

  1. Je crois que l’on se ressemble vraiment toi et moi.
    Ces questions, je me les pose tous les jours. Je suis paris en vacances 3 semaines et tous les problèmes et doutes se sont envolés, plus aucun état d’âme, tout paraissait simple et logique. Et puis voilà, les vacances se sont finies, et en moins d’une semaine, ces mêmes questions et doutes reviennent… Grrrr….

    J’ai également l’impression de faire de la m** quand je me compare aux autres, je me mets une pression inutile pour avancer plutôt que d’avancer à mon rythme ce qui finit par me donner envie de tout arrêter et de me limiter qu’aux projets qui me tiennent le plus à cœur. Et si c’était ça là solution ?
    Je ne pense pas et je n’en ai pas envie, mais cette question revient trop souvent pour être ignorée.

    1. C’est tout à fait ça ! Je me sens moins seule du coup ! 🙂 bon ok ça nous fait pas avancer ^^ mais on va y arriver !

Comments are closed.