Andernos, un soir pluvieux de Novembre

Il est rare que nous nous aventurions dans les rues piétonnes d’Andernos, en fin d’automne, surtout quand le soleil est déjà couché.
C’est une course à faire dans l’une des rares boutiques encore ouvertes à cette période de l’année qui nous y a poussé. Si nous ne venons que rarement par ici, je ne peux m’empêcher d’aller sur la jetée à chaque fois ou presque. Il faut nuit. Il fait froid. Il pleut doucement. Mais c’est marée haute, je veux aller jusqu’au bout de cette avancée sur l’eau. La place est vide, les quelques personnes présentes sont enfermées bien au chaud au coffee shop. Les lumières vascillent sur la jetée qui se dresse rien que pour nous. La pluie s’intensifie, le vent aussi mais je m’en fiche, je souris. Je me sens vivante. Au loin on ne distingue meme pas l’autre rive. Il n’y a que nous, la pluie et un bout d’océan.