Journal ordinaire

Journal ordinaire

Je voulais “revenir” avec un nouveau blog, tout beau, tout propre mais clairement j’ai pas le temps de me mettre à fond la-dessus. Alors ça attendra encore un peu. Je n’avais pas envie de cesser de bloguer non plus, je ne blogue pas régulièrement, je ne sais même pas s’il y a encore des gens qui me lisent mais c’est pas grave.
Il faudrait que je vous parle du Brésil mais aussi de St-Malo, du roller derby, du yoga et puis de mon projet #333, bref les sujets ne manquent pas, juste la motivation parfois.

Les mois de septembre et octobre ont été un peu chaotiques et difficiles pour moi, sans raison particulière, le travail y était pour beaucoup. Je me pose beaucoup de questions sur la direction à donner à ma vie. Rester, partir ? Partir près, loin ? Changer de boite, changer de métier ? J’ai l’impression que ces questions sont en suspens depuis beaucoup trop longtemps, que j’en suis toujours au même point,  mais n’ayant pas trouvé de début de réponses, j’ai décidé de me laisser encore du temps.
Pour être honnête, je crois que j’attends un signe. Et puis maintenant que j’ai (re)commencé certaines activités, je ne suis pas prête à tout chambouler. Bref, wait and see (encore).

Certaines vies me font rêver mais ne sont pas faites pour tout le monde. Par exemple, je suis assez envieuse des personnes qui parcourent le monde, avec mon métier, je pourrai même assez facilement le faire, mais j’aime avoir un chez moi, un endroit rassurant, mon lit, mes livres, mon bureau (et mon chat). Peut-etre est-ce la peur qui parle…
J’ai plein d’envies mais pas 1 grand rêve dans lequel mettre toute mon énergie.
Je n’ai pas de talent particulier (à mon plus grand désespoir).

Bon je vais m’arrêter là parce que je radotte ^^.

Ce week-end, j’ai fait un passage furtif à Nantes pour la soirée Hellfest Crew. La veille, ma copine Lalex recevait ses agendas de l’imprimeur, je lui ai donc proposé qu’on se retrouve quelque part pour récupérer mon exemplaire. Au final on a déjeuné ensemble et c’était vraiment sympa. Lalex est une personne hyper positive et pleine d’entrain et elle m’a communiqué ses bonnes ondes. Après j’ai revu mes copines du derby qui jouaient des matchs, ça tombait bien. Et j’ai donc passé la soirée HF avec un de mes meilleurs potes. Cette journée m’a regonflé à bloc. Chaque fois que je vais à Nantes j’ai cette drôle de sensation d’etre chez moi mais plus vraiment. J’y ai laissé ma vie sociale et un bout de mon cœur. ça n’est pas vraiment du regret, pas du tout meme. Je sais bien pourquoi je suis partie. Mais ça me manque aussi un peu. Les promenades en ville, les soirées derby, les rencontres blogueuses, les jolis magasins, la culture nantaise, mon coiffeur préféré, etc. Un jour, peut-être je reviendrai mais avant, j’ai d’autres endroits à habiter.