Longboard girl… or not

Je ne suis pas revenue d’Hossegor les mains vides, je me suis ramené un nouveau jouet (Celles et ceux qui me suivent sur Instagram l’auront déjà vu sous toutes les coutures !!) ! Plus d’un an que j’en voulais un et toujours je me disais que ça n’était pas raisonnable. Sauf que j’ai décidé de profiter de la vie parce que merde ! Et qu’elle était là, toute belle, dans mon budget, ni trop grande ni trop petite, elle m’a fait les yeux doux et j’ai faillit craquer tout de suite ! (Remarquez que je passe du Il le jouet ou le longboard à Elle, ma planche d’amour – fêlée la fille je vous dit !)

Je me suis dit que j’allais réfléchir (raisonnable la meuf ! ^^)…
10 minutes plus tard (rythmées par des “j’la veux ! j’la veux ! j’la veux ! “)…
“re-bonjour”, je la prends, “l’essaye” vite fait parce que bon j’suis en tong et que j’ai trop peur de me gauffrer donc je monte juste dessus (et je vous passe les détails parce que même si le ridicule ne tue pas, pas la peine de se l’imposer non plus) et hop quelques secondes plus tard elle est mienne ! A partir de ce moment là j’étais en mode sourire niais et “elle est trop belle !”…

J’ai du attendre mon retour à Nantes pour l’essayer.. Et ben pour une première fois je m’attendais à pire (bon ok je suis restée dans une rue peinarde et plate ) !
Du coup, j’ai profiter de passer un petit week-end à Bordeaux pour la tester sur les quais, l’endroit est juste idéal pour débuter !!! Un sol agréable, pas trop de monde, une bonne longueur (4,5km), le soleil, la Garonne… c’était top ! Seul bémol, le vent de face quand déjà tu avances pas vite, là tu fais du sur-place !! ^^
Bon y’a quand même beaucoup de boulot avant de pouvoir se balader pour de bon mais l’important c’est de s’amuser non ?

Aller une petite vidéo des Longboard Girls françaises (pas trop de saison certes mais c’est à Nantes 😉 – et d’ailleurs cela début dans le temple de la consommation nantais, ce qui me laisse perplexe mais ça c’est une autre histoire)
Longboard Girls Crew France – Winter Ride from Julien Léger on Vimeo.